Évidemment j'ai dans la mémoire leurs images à ma disposition. 52. Que ce soit ton Verbe que l'on craigne en nous! Mais quoi de plus proche de moi que moi-même ? Quelle que soit en effet la joie qu'on ait de supporter, on préfère pourtant n'avoir rien à supporter. Il veut par là que, dans notre avidité à ramasser ces bravos, nous nous laissions prendre imprudemment, que nous cessions de mettre notre joie dans ta vérité pour la mettre dans la duperie des hommes, que nous prenions plaisir à nous faire aimer ou craindre nous‑mêmes, non pas à cause de toi mais au lieu de toi. Oui, je ne saisis pas facilement à quel point je suis assez purifié de cette contagion, et je redoute beaucoup mes défaillances cachées, que connaissent tes yeux, mais les miens, non. Telles sont mes saintes délices, celles que tu m'as données, dans ta miséricorde, en jetant les yeux sur ma pauvreté 69. b) mais pas comme un objet situé dans un lieu. quels rites sacrés? Avant Théodose, deux empereurs partagent le pouvoir : Dioclétien, puis Constantin. Autant de séductions ajoutées à celles des yeux par les hommes qui suivent au-dehors ce qu'ils font, abandonnent au-dedans celui qui les a faits et y ruinent ce que d'eux il a fait. Grâces soient à toi, louanges soient à toi, mon Dieu, mon Maître, qui frappes à mes oreilles, qui éclaires mon cœur! Moi au contraire, ô mon Dieu et ma parure, je tire de là aussi une hymne que je te chante et une louange que j'offre en sacrifice à celui qui sacrifie pour moi; car les belles choses qui traversent les âmes pour parvenir à des mains habiles viennent de cette beauté qui est au-dessus des âmes et vers laquelle soupire mon âme jour et nuit. Je suis devenu pour moi-même une terre excessivement ingrate qui me met en nage 52. Néanmoins l'esprit s'est approprié ce terme « cogito » en le revendiquant pour lui; ainsi ce qui, non pas ailleurs, mais dans l'esprit, est groupé (colligitur), c'est-à-dire rassemblé (cogitur), on dit maintenant au sens propre que c'est pensé (cogitari). Confessions (Latin: Confessiones) is an autobiographical work by Saint Augustine of Hippo, consisting of 13 books written in Latin between AD 397 and 400. Si nous sommes à ce point informés de la vie de saint Augustin, cela est dû, pour l’essentiel, à cet écrit unique et exemplaire que constituent les Confessions. Et parce que tu l'as donné, cela s'est fait avant même que je devinsse le dispensateur de ton sacrement. Voilà pleinement ce qui se passe, quand je raconte quelque chose de mémoire. Sans doute le théâtre ne m'attire plus; je ne me soucie pas non plus de connaître le passage des astres; et jamais mon âme n'a demandé d'oracles aux ombres. Oui, je fais le tour de toutes les portes de ma chair, et je n'en trouve aucune par où elles soient entrées. Il existe également d'autres livres de Saint Augustin. Aucun n'aime ce qu'il supporte même s'il aime supporter. La Cit De Dieu De Saint Augustin. EXTRAITS - Lecture du livre 7, 3« D’où vient le mal et l’homme est-il responsable ? Mais je ne me juge pas moi-même 31. et que je reconnais pareillement ce que je nomme, comment le reconnaîtrais-je si je ne me souvenais pas, je ne dis pas du son même du nom mais de la réalité qu'il signifie ? Tu les dégages souvent, car ils tombent dans le filet; toi, tu ne cesses pas de les dégager, tandis que moi je suis fréquemment immobilisé dans les pièges répandus partout: car tu ne dormiras pas, tu ne sommeilleras pas, toi qui gardes Israel. Read Online. Voilà pourquoi aussi le peuple dans le désert, non pas du fait qu'il désira de la viande, mais du fait que le désir de nourriture le fit murmurer contre le Seigneur, mérita la réprobation. Sois notre gloire! Dans les tentations d'un autre genre, en effet, j'ai une possibilité quelconque de m'explorer; ici, presque aucune. C'est au-dedans que j'accomplis ces actes, dans la cour immense du palais de ma mémoire. Les Confessions Les Confessions - Livre X book. 14. Mais, un signe de toi, Seigneur mon Dieu à qui je dois le service humble et simple d'un esclave, que de machinations n'ourdit pas en moi l'ennemi pour me suggérer de te le demander! 19. Que l'on m'écoute dono dans cet esprit. » Cela, la nature de ces choses le dit. 9. Les confessions de Saint Augustin, év^eque d'Hippone: précédées de sa vie par S. Possisius, év^eque de Calame, son disciple et son ami 1879, Gaume in French / français - 9e éd. En réalité, la mémoire appartient même aux bestiaux et aux oiseaux; autrement ils ne retrouveraient pas leurs gîtes ou leurs nids, et mille autre choses non plus auxquelles ils s'habituent; car ils ne sauraient même s'habituer à quelque chose autrement que par la mémoire. 37. Comment donc est-il là pour que je m'en souvienne, puisque, quand il est là, je ne puis me souvenir? Nous avons entendu le mot et nous convoitons tous la chose elle-même, nous l'avouons; ce n'est pas en effet le son du mot qui nous fait plaisir. 23. Et la vie heureuse, la voilà, éprouver de la joie pour toi, de toi, à cause de toi. 67. Ils ont attiré vers eux, par la ressemblance de leur cœur, ces complices et alliées de leur superbe que sont les puissances de l'air, et ils sont devenus les dupes de leurs pouvoirs magiques, alors qu'ils cherchaient le médiateur qui les purifierait, et il n'était pas là; c'était, en effet, le diable se transfigurant en ange de lumière. Je résiste aux séductions des yeux, pour ne pas y embarrasser mes pieds, qui me permettent d'entrer dans ta voie; et j'élève vers toi des yeux invisibles, pour que tu dégages mes pieds du filet. Non: la vie heureuse ne se voit pas avec les yeux, parce qu'elle n'est pas un corps. — Ce qu’il sait avec certitude, c’est qu’il aime Dieu. Lui aussi reçoit des louanges que tu blâmes; et dès lors, celui qui a loué est meilleur que celui qui a été loué, car le premier s'est complu au don de Dieu dans l'homme, le second s'est complu au don de l'homme plus qu'à celui de Dieu. les étudiants ayant oublié de lire Quel est cet être au-dessus de la cime de mon âme ? car c'est pour nous que lui, qui sans usurpation se tenait pour ton égal, est devenu soumis jusqu'à mourir en croix, lui, le seul qui fût libre entre les morts! Mais parce que ce remède est à notre disposition, grâce à tes dons consolants qui mettent au service de notre faiblesse la terre et l'eau et le ciel, un fléau prend le nom de délices. J'ai parcouru toutes les choses; je me suis efforcé de les distinguer et d'estimer chacune à sa propre valeur; j'ai accueilli les unes transmises par les sens et je les ai interrogées; j'ai senti les autres mêlées à moi‑même; j'ai identifié les sens qui me les transmettaient et je les ai dénombrés; et puis dans les vastes trésors de la mémoire, j'en ai manié certaines, enseveli d'autres, exhumé d'autres encore. 1. Donne ce que tu commandes et commande ce que tu veux. confessions_saint-augustin_histoire_livre_numerique_gratuit_audio_epub_pdf_marc_m_dan Identifier-ark ark:/13960/t01z92h73 Ocr ABBYY FineReader 11.0 Ppi 300 Scanner Internet Archive HTML5 Uploader 1.6.3 . Mais parce que la charité croit tout 14, entre ceux-là du moins qu'à elle-même elle attache ensemble et rend «un», moi aussi, Seigneur, encore une fois c'est ainsi que je te dis ma confession, pour qu'entendent les hommes à qui je ne puis prouver si, oui ou non, je dis vrai; mais ceux-là me croient qui ont pour moi des oreilles qu'ouvre la charité. Les confessions, on le sait, content la plus passionnante aventure spirituelle : la quête de Dieu. Le livre 10 des Confessions pour les classes prépa scientifiques Et même quand il ne s'agit pas d'un pécheur qui est loué pour les convoitises de son âme, ni d'un artisan d'iniquité qui est béni, mais d'un homme qui est loué pour un don que tu lui as fait, si pourtant cet homme se réjouit plus en lui‑même d'être loué que de posséder le don même qui lui vaut sa louange, eh bien! Vertu de mon âme, entre en elle et aménage-la pour toi, afin de la tenir et de la posséder sans tache ni rid 2! Qui trouver pour me réconcilier avec toi? Mais alors, pourquoi dans la bouche de la- pensée ne sent-on pas, quand on en discute, c'est-à-dire quand on s'en souvient, la douceur de la joie ou l'amertume de la tristesse ? L'œuvre est composée de treize livres. J'ai interrogé la masse de l'univers sur mon Dieu et elle m'a répondu: « Ce n'est pas moi qui le suis, mais c'est lui-même qui m'a faite». La langue au repos et le gosier muet, je chante autant que je veux; les images des couleurs ont beau être là, elles ne s'interposent pas, elles n'interrompent pas, tandis que je reprends un autre trésor, celui qui a coulé eu moi par les oreilles. Il y a toujours en effet ces ténèbres déplorables, dans lesquelles se cache à mes yeux le pouvoir qui est en moi. Je ne cherche pas cela pour le moment, mais je cherche si la vie heureuse se trouve dans la mémoire. quelle est-elle? 42. La concupiscence des yeux: avidité de savoir. Download Saba Et La Plante Magique PDF. Là, je me rencontre aussi moi-même'; je me souviens de moi, de ce que j'ai fait, quand et où je l'ai fait et quelle impression j'ai ressentie quand je le faisais. 37. s J'ai interrogé les brises qui soufflent; et tous les espaces aériens ont dit avec ceux qui les habitent: « Anaximène se trompe: je ne suis pas Dieu. 23. 2. plus-circle Add Review. Et souvent, il tire du mépris même de la vaine gloire un titre de gloire plus vain; dès lors, ce n'est plus du mépris même de la gloire qu'il tire gloire, car il ne la méprise plus lorsqu'il se glorifie. Et d'où vient sa présence, sinon de la mémoire ? C'est la continence que tu commandes: donne ce que tu commandes et commande ce que tu veux. Je dépasserai donc aussi la mémoire, pour atteindre Celui qui m'a mis à part des quadrupèdes et qui m'a fait plus sage que les oiseaux du ciel. Une vie variée, multiforme, et d'une immensité puissante ? Et là, si par hasard une chose s'offre pour une autre, nous la rejetons, jusqu'à ce que se présente celle que nous cherchons; et quand elle se présente, nous disons : «C'est ça.» Nous ne pourrions le dire à moins de la reconnaître, ni la reconnaître à moins de nous en souvenir. Et l'illusion de l'image a tant de force dans, mon âme sur ma chair, que ces visions irréelles obtiennent de moi pendant le sommeil ce que la vision des réalités ne peut obtenir quand je suis éveillé. La mémoire et la volonté de vie heureuse. Les rites sacrilèges, je les déteste tous. 23. Mais plus profondément, toi tu auras pitié de qui tu voudras avoir pitié, et tu accorderas miséricorde à qui tu voudras taire miséricorde 41, sans quoi c'est à des sourds que le ciel et la terre disent tes louanges 42. Il s’interroge sur l’origine du mal, livre ses réflexions sur la nature du temps, ou encore s’émerveille devant la puissance de la mémoire. Mais toi, tu les dégages, Seigneur; tu les dégages puisque ta miséricorde est devant mes yeux. Ce livre correspond à l'oeuvre complète de saint Augustin et ne comprend aucun commentaire pour aider le lecteur ce qui peut rendre certain passage ardu pour nous aujourd'hui. Si, au contraire, il s'efface totalement de l'esprit, même quand on nous le souffle il ne revient pas à notre souvenir. C'est elle, la vraie lumière; elle est une, et tous ceux-là sont un, qui la voient et qui l'aiment. s'il arrivait ceci ou cela ! J'ai connu bien des gens qui voulaient tromper; mais être trompé, personne. 45. Nous sommes tentés par ces tentations chaque jour, Seigneur; sans relâche nous sommes tentés. Ils aiment la vérité quand elle brille, ils la haïssent quand elle accuse 67; car, ne voulant pas être trompés et voulant tromper, ils l'aiment quand elle se signale, elle, et la haïssent quand elle les signale, eux. Voici comment elle les rétribuera ils ne veulent pas qu'elle les dévoile, elle les dévoilera sans qu'ils le veuillent, et elle-même pour eux restera voilée. Qui en a touché le fond ? Je nomme par exemple la pierre, je nomme le soleil, alors que ces objets eux-mêmes ne sont pas présents à mes sens. Est-ce à la manière dont nous nous souvenons- de la joie ? « Et comme je savais, a dit quelqu'un, que nul ne peut être continent si Dieu ne le donne, cela même déjà taisait partie de la sagesse, de savoir de qui était ce don»  76. Et quand cette misère qui est la mienne me trouble, il se glisse en moi une excuse; ce qu'elle vaut, tu le sais, toi, ô Dieu; car moi, elle me rend indécis. -------------------------------------------------Vente de livres ! Reste la volupté de ces yeux de ma chair. Parfois en effet je leur accorde, me semble-t-il, plus d'honneur qu'il ne convient: les paroles saintes elles-mêmes, je le sens, émeuvent nos esprits et les enflamment de piété avec plus d'ardeur religieuse, lorsqu'elles sont ainsi chantées, que si elles n'étaient pas ainsi chantées; et tous les sentiments de notre âme, selon leur diversité, trouvent dans la voix et le chant les modes qui leur conviennent et je ne sais quelle affinité secrète qui les excite. Ce sont tes serviteurs, mes frères, et tu as voulu qu'ils soient tes fils, mes maîtres, que tu m'as ordonné de servir, si je veux avec toi vivre de toi. où l'ont-ils vue, pour l'aimer ? Tout ce que je sais de ces problèmes est dans ma mémoire; mais ce n'est pas à la manière d'une image que j'aurais retenue en laissant l'objet au-dehors, ou d'un son qui aurait retenti et s'en serait allé, comme cela arrive pour la voix: elle laisse imprimée dans l'oreille une trace qui permet de la rappeler, comme si elle résonnait encore, alors qu'elle ne résonne plus; ou pour une odeur: dans le temps qu'elle passe et s'évanouit dans l'air, elle affecte l'odorat et par là transmet à la mémoire une image d'elle-même que le souvenir peut rappeler en nous; ou pour un aliment: il est certain que l'estomac maintenant ne le goûte plus et pourtant la mémoire le goûte encore en quelque sorte; ou pour tel objet le corps le touche et le sent, et même une fois séparé de nous, la mémoire l'imagine. Mais nous usons de ce terme même pour les autres sens, lorsque nous les appliquons à connaître. 20. — Amour du jeu. Il a donc un double but : avouer ses péchés et ses fautes LIVRE CINQUIÈME : AUGUSTIN A VINGT-NEUF ANS Il se dégoûte des doctrines manichéennes à l’âge de vingt-neuf ans. Pour résumer : Dieu est un corps, le mal est un corps. — Haine de l’étude . 28. Par mon âme elle-même, je monterai jusqu'à lui. Et puisque c'est une chose dont personne ne peut se dire sans expérience, on retrouve donc la vie heureuse dans la mémoire, et on la reconnaît dès qu'on entend le mot. En les voyant cependant, je ne les ai pas absorbés, quand je les ai vus des yeux; ce ne sont pas eux qui sont en moi, mais leurs images, et je sais ce qui s'est imprimé en moi, et par quel sens de mon corps. attentes de vos professeurs. Mais le meilleur est l'élément intérieur: c'est à lui en effet qu'en référaient tous les messagers corporels, comme au président et au juge des réponses du ciel et de la terre et de tout ce qu'ils renferment, quand ils disaient: «Nous ne sommes pas Dieu», et: «C'est lui-même qui nous faits». 12. TALON DE FER PDF Download. Tu nous ordonnes, dans ce domaine aussi, de nous contenir: donne ce que tu commandes et commande ce que tu veux. », je disais toujours: « Ce n'est pas ça s, jusqu'à ce qu'on présentât ce que je cherchais. 27. Celui qui veut être loué par des hommes quand tu le blâmes, ne sera pas défendu par les hommes quand tu le jugeras, ni sauvé par eux quand tu le condamneras. Qu'est-ce que l'art de la discussion ? Je révélerai donc à de tels hommes, semblables à ceux que tu m'ordonnes de servir, non pas ce que je fus, mais ce que je suis enfin et ce que je suis encore. L'homme intérieur a pris connaissance de ces êtres par l'entremise de l'homme extérieur. Par conséquent je me souviens même de m'être souvenu; comme aussi, plus tard, si je me rappelle que j'ai pu avoir en ce moment ce souvenir de souvenir, c'est bien par la puissance de la mémoire que je me le rappellerai. Bravo!». Broché. Je nomme la douleur physique, et je ne l'ai pas là en moi tant que je ne souffre pas. Il est payé à rebours : lui-même ne reste pas caché à la vérité, mais à lui la vérité reste cachée. Qu'y a-t-il donc entre moi et les hommes pour qu'ils entendent mes confessions, comme si eux devaient guérir toutes mes langueurs 12? 16. Ce livre correspond à l'oeuvre complète de saint Augustin et ne comprend aucun commentaire pour aider le lecteur ce qui peut rendre certain passage ardu pour nous aujourd'hui. Je me révélerai à des gens comme ceux-là. qu'est-ce que j'aime quand je t'aime Ce n'est pas la beauté d'un corps, ni le charme d'un temps ni l'éclat de la lumière, amical à mes yeux d'ici-bas, ni les douces mélodies des cantilènes de tout mode, ni la suave odeur des fleurs, des parfums, des aromates, ni la manne ou le miel, ni les membres accueillants aux étreintes de la chair ce n'est pas cela que j'aime quand j'aime mon Dieu. —Puissance incompréhensible dont il décrit les merveilles. 43 J'ai interrogé la terre et elle a dit «Ce n'est pas moi.» Et tout ce qui est en elle a fait le même aveu. S'endort-elle avec les sens du corps ? Si c'est bien l'intérêt du prochain qui me rend sensible aux louanges qu'on me donne, pourquoi suis‑je moins sensible si quelqu'un d'autre reçoit un blâme injuste que si c'est moi? Car, même lorsque c'est un autre qui nous souffle ce nom qu'ensuite nous reconnaissons, c'est d'elle que vient sa présence. Fortifie-moi, afin que je puisse. Cependant, toi, ô médecin de mon être intime, dis-moi clairement quel peut être le fruit de ce que je fais là. Pourtant, nous n'en parlerions pas, si nous ne trouvions en notre mémoire, non seulement les sons des mots d'après les images imprimées par les sens corporels, mais encore les notions des choses elles-mêmes; ces notions, aucune porte de la chair ne les a fait pénétrer en nous, mais c'est l'esprit qui les a ressenties par l'expérience de ses propres passions et confiées à la mémoire, ou encore la mémoire qui les a retenues d'elle-même sans qu'on les lui eût confiées. En effet, tu as commandé non seulement la continence, qui signifie de quoi nous devons écarter notre amour, mais aussi la justice, qui signifie vers quoi nous devons le porter, et tu as voulu que notre dilection ne se porte pas seulement sur toi, mais encore sur le prochain. ... Full Online, epub .. 6. Ou bien on loue ce qui me déplaît, ou bien on loue plus ce qui me plaît moins. — Ses premières années. Je sais que Noé fut autorisé à manger de toute espèce de viande susceptible de servir de nourriture; qu'Elie refit ses forces en mangeant de la viande; que Jean, qui pratiquait une admirable abstinence, ne contracta du fait des animaux, c'est-à-dire des sauterelles qui se changeaient en mets, aucune souillure. Mais, parce que le salaire du péché c'est la mort, il a de commun avec les hommes ce qui le fait condamner avec eux à la mort. Peut-être, oui. 42. En vérité, je m'attriste aussi parfois des louanges que je reçois, quand on loue en moi des choses qui me déplaisent moi‑même, ou encore quand je vois des avantages secondaires ou futiles plus estimés qu'ils ne sont estimables. 36. L'esprit est donc trop étroit pour se posséder lui-même ! Eh bien! De la même abondante réserve, je tire également par ressemblance avec les choses dont j'ai fait l'expérience ou auxquelles, d'après cette expérience, j'ai cru, je tire d'autres et d'autres images; je les relie moi-même à la trame du passé et, de là, je tisse même celle de l'avenir, actes, événements, espérances; et je pense et repense tout cela comme si c'était du présent. LES CONFESSIONS de SAINT AUGUSTIN ** * LIVRE DIXIÈME. Car ils aiment aussi la vérité elle-même, puisqu'ils ne veulent pas être trompés; et, lorsqu'ils aiment la vie heureuse qui n'est pas autre chose que la joie de la vérité, ils aiment évidemment aussi la vérité et ils ne l'aimeraient pas, s'ils n'avaient d'elle quelque notion dans leur mémoire. Saint Augustin y confesse ses fautes, et exalte la gloire de Dieu. Serait-ce donc que l'on prend sa joie, l'un ici, l'autre là ? 68. Il n'est pas tellement étonnant que soit loin de moi tout ce qui n'est pas moi. Je circule à travers tout cela, courant et volant de-ci de-là; je m'enfonce même aussi loin que je puis; et aucune limite, nulle part. De fait, outre la concupiscence de la chair qui réside dans la délectation de tous les sens et de toutes les voluptés, et dont se font les esclaves pour leur perte ceux qui s'éloignent de toi, réside dans l'âme par les mêmes sens corporels une autre sorte de convoitise, qui porte non pas sur une délectation prise dans la chair mais sur une expérience faite par la chair : c'est une vaine curiosité qui s'affuble du nom de connaissance et de science1. elle est là! Lumière que voyait Isaac, quand, malgré le voile pesant que la vieillesse avait fait tomber sur les flambeaux de sa chair, il mérita non pas de bénir ses fils en les reconnaissant mais de les reconnaître en les bénissant! Mais à présent mon gémissement est témoin que je me déplais à moi-même; alors toi, tu resplendis et tu plais, tu es aimé et désiré, si bien que je rougis de moi et me rejette et te choisis et que, ni à toi ni à moi, je ne plais sinon par toi. Bon état, Couv. cette oeuvre. Dans ce palais, distinctes et rangées par espèces, se trouvent conservées toutes les sensations qui ont pénétré, chacune par sa voie propre: ainsi la lumière, et toutes les couleurs et formes des corps, par les yeux; par les oreilles, les sons de tous genres; toutes les odeurs, par la voie des narines; toutes les saveurs par la voie de la bouche; et par le sens répandu dans tout le corps, ce qui est dur et ce qui est mou, ce qui est chaud ou froid, moelleux ou rugueux, lourd ou léger, que ce soit extérieur ou intérieur au corps. Situer le texte dans son contexte immédiat : Le livre XI est consacré au temps et à la création divine. Que de notions de ce genre porte ma mémoire, qui, une fois découvertes, ont été, ainsi que j'ai dit, comme placées à portée de notre main Cela s'appelle les « avoir apprises » et les «savoir ». Mais maintenant, puisque tu allèges celui que tu remplis, n'étant pas rempli de toi je suis un poids pour moi. Je dépasserai ma force vitale qui fait que j'adhère au corps et remplis de vie son organisme. Car je ne te possédais pas encore dans ma mémoire, avant de te connaître. Read "Les Confessions de Saint-Augustin (Intégrale Livre 1 à 13)" by Augustin d'Hippone available from Rakuten Kobo. Sans doute, voyons-nous présentement par miroir et en énigme, pas encore face à face 35; c'est pourquoi, tant que dure mon voyage terrestre loin de toi 36, je suis plus présent à moi-même qu'à toi. Je t'en conjure, mon Dieu, éclaire‑moi aussi sur moi‑même, pour que je confesse à mes frères, qui prieront pour moi, toutes les blessures que je découvrirai en moi. Cách cài đặt Les Confessions saint Augustin trên máy tính. Tel est le fruit de mes confessions, révélant non plus ce que je fus, mais ce que je suis c'est que je le confesse non seulement devant toi, avec un secret transport de joie mêlé de tremblement 24, avec une secrète amertume mêlée d'espérance; mais encore aux oreilles des croyants 25, ces fils des hommes, associés à ma joie et participants de ma condition mortelle, mes concitoyens et les compagnons de mon voyage terrestre, qui me précèdent ou me suivent ou m'accompagnent dans la vie. Mais ici c'est différent, puisque l'esprit est aussi la mémoire elle-même en effet, lorsque nous confions quelque chose à garder à la mémoire, nous disons: «Attention, mets-toi cela dans l'esprit»; et quand nous avons un oubli, nous disons: «Je ne l'avais pas dans l'esprit », ou «cela m'est sorti de l'esprit»; et nous donnons à la mémoire elle-même le nom d'esprit. Parfois aussi au contraire, je me souviens avec joie de ma tristesse disparue et avec tristesse de ma joie. Confession du coeur. Elle y est pourtant et ils ne la voient pas, pour éviter d'aller plus loin et de mettre leur force sous ta garde sans l'éparpiller dans de délicieuses lassitudes. Et pourtant, de quelque manière que ce soit, cette manière fût-elle incompréhensible et inexplicable, c'est de l'oubli même que je me souviens, .j'en suis certain, de l'oubli qui ensevelit nos souvenirs. Je confesserai donc ce que je sais de moi; je confesserai aussi ce que j'ignore de moi: car, d'une part, ce que je sais de moi, c'est quand tu fais la lumière sur moi que je le sais; de l'autre, ce que j'ignore de moi, je l'ignore toujours, jusqu'à ce que mes ténèbres deviennent comme un plein midi 38 devant ta face 39. Tu réponds clairement, mais tous n'entendent pas clairement. § 2. 37. J'ai répondu: « Je suis homme ». Il n'est donc pas certain que tous veuillent être heureux, puisque ceux qui ne veulent pas se réjouir de toi, et c'est la seule vie heureuse qui soit, ne veulent pas vraiment la vie heureuse. Pourquoi ne sont-ils pas heureux ? Nous, au contraire, nous y, prenons plaisir, et lui aussi de même s'il entend le mot grec, puisque la chose, elle, n'est ni grecque ni latine; et grecs et latins sont avides de l'atteindre, ainsi que les hommes de toutes les autres langues. Être ici, je le peux et ne veux pas; là je le veux et ne peux pas, malheureux de part et d'autre. Le résumé chapitre par chapitre des Confessions de Saint Augustin livre 10. Oui, nous ne disons pas : «Écoute comme cela brille», ni : «Sens comme cela luit s, ni : «Goûte comme cela resplendit», ni : « Touche comme cela éclaire s. C'est « voir» que l'on emploie, en effet, dans tous ces cas. Toi, tu es la vérité qui préside au‑dessus de toutes choses; et moi, dans mon avarice, j'ai voulu ne pas te perdre, mais avec toi j'ai voulu posséder le mensonge: c'est ainsi que personne ne veut mentir, au point de ne plus savoir lui‑même ce qui est vérité. 42. Téléchargez l’ebook (en version PDF) Les Confessions d’Augustin ici. Que dois-je donc faire, ô toi ma vraie vie, ô mon Dieu? 56. Enfin, pour choisir les textes utilisés dans le dernier chapitre, j¶ai consulté Les plus beaux textes de Saint Augustin édités par Noël Le Bousse et d¶autres. Mon bien, c'est toi qui l'as formé, toi qui me l'as donné; mon mal, c'est moi qui l'ai commis, toi qui le juges. This Les Confessions De Saint-Augustin (Integrale Livre 1 A 13) PDF Online is the best book I have ever read today. De fait, les yeux disent «Si elles sont colorées, c'est nous qui les avons présentées.» Les oreilles disent : «Si elles ont fait du bruit, c'est nous qui les avons signalées. Préambule: pourquoi confesser mon état actuel. J'ai interrogé la mer, les abîmes 44, les êtres vivants qui rampent 45. Au‑dedans de nous encore, oui au‑dedans, il y a, dans ce même genre de tentation, un autre mal qui rend vains ceux qui se plaisent en soi, bien qu'ils ne plaisent pas à d'autres, ou qu'ils leur déplaisent et n'aient aucun souci de plaire au reste des hommes. Car ce passage est lui-même volupté, et il n'y en a pas d'autre pour passer là où la nécessité force à passer.