Ville de Nay

nay-patrimoine-04.jpg

Nay,12 juin 1944

Histoire de NayEn ce chaud après-midi du Lundi 12 juin 1944 à Nay, il règne de l’animation place du Maréchal Pétain, anciennement place de la République. Un camion est stationné transportant un groupe de FTPF (francs tireurs et partisans français) venus distribuer des vivres à la population. Ils sont salués par beaucoup, heureux de revoir ces clandestins qui ont pris le maquis depuis plusieurs mois.

Mais voici qu’une information circule. Un témoin qui arrive des Quatre Chemins à 2 km de là y a vu une voiture et trois camions en stationnement chargés de troupes allemandes. La chose se vérifie bientôt par le bruit d’explosions d’armes légères.

Partager

Lire la suite...

Don à la ville de Nay

expostion école d'avantJacques André Causeret, adhérent aux Amis de la Maison Carrée depuis plusieurs années maintenant, est  aussi à l'initiative de plusieurs expositions sur des thématiques autour de l'écriture.

Jacques André Causeret a aujourd'hui fait don à la commune de Nay, de la totalité de son exposition sur l'école d'avant de 1860 à 1960.

+ d'infos

Partager

Dominique, Jean et André Dupont

Mairie de nayC'est une histoire singulière que celle de Dominique, Jean et André Dupont fils de Jean-Baptiste et Marie Dupont. Tous trois prêtres, ils n'eurent de cesse que de se faire muter à Nay leur ville natale afin d'y créer une école primaire, ce qui fut fait dans la maison familiale du quartier Marcadieu. Nous étions en 1856.

En 1860, Marianette Saint-Martin qui faisait office de cuisinière accueillit un vieux mendiant et cinq ans plus tard deux maisons voisines furent achetées pour donner asile aux personnes abandonnées et démunies. L'hospice Saint-Joseph était né, ainsi dénommé en souvenir de Jean-Baptiste Dupont charpentier de son état.

Lire la suite

Partager

Enfin une reconnaissance pour les usines Berchon !

Mairie de NayRemarquable à plus d’un titre (histoire, sciences et techniques, architecture, histoire sociale), l’usine Berchon mérite d’être regardée d’un œil nouveau, fier de son patrimoine.

Objet de projets divers depuis plusieurs années, ce grand hall de belle allure interpelle et questionne.

Partager

Lire la suite...

La fusion entre Nay et Claracq

Mairie de NayEn ce 2 juillet 1862, le point principal inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal est le projet de fusion avec Nay, le chef-lieu de la rive gauche du gave, Claracq étant celui de la rive droite.

Le maire Etienne Dufaur rappelle les pourparlers menés conjointement avec Charles Cassaigne son collègue de Nay pour parvenir à cette fusion. Mise aux voix, elle est adoptée par une majorité de 12 voix contre 7.

Partager

Lire la suite...

Célébrité Nayaise

Personnages célèbres de NayCharles Borel-Clerc, compositeur

Le 22 septembre 1879 un garçon naissait au foyer de Joseph Clerc ingénieur électricien et de son épouse Sophie née Borel. Charles, le nouveau-né, voyait le jour à la maison Garrigue plus connue sous le nom de Maison Carrée.

Professionnelement installé à Nay durant les travaux d'électrification réalisés dans la région, Joseph Clerc inscrivit son fils devenu adolescent dans un lycée de Toulouse où il suivit des études classiques...

Lire la suite

Charles Borel-Clerc, compositeu

Partager

Hommage aux Justes

Inauguration du rond-point des Justes

Dimanche 16 décembre à 11h au rond point de la piscine

PietroC’est Pietro, ferronnier d’art et sculpteur, installé rue Henri IV à Nay qui a réalisé ce monument poignant que beaucoup d’être nous ont pu admirer pendant quelques temps à la Maison Carrée. Les Justes parmi les Nations, nombreux à Nay et dans la région proche, ont permis à de nombreuses familles juives de se cacher ou de passer en Espagne avant de rejoindre le Portugal ou les Etats-Unis pendant la guerre. Beaucoup d’enfants ont également été cachés à Nay pendant cette période et même si ces résistants ne se sont pas fait connaître, un hommage leur a été rendu ce jour-là.

Cette cérémonie permettra de rencontrer les enfants ou petits-enfants de ces familles courageuses qui ont au péril de leur vie sauver des familles entières, et ainsi d’en conserver la mémoire.

Pour en savoir plus sur les Justes du département : ajpn.org

Partager

Les recherches se poursuivent à la Maison Carrée !

A la recherche de François de Bonasse

Maison Carrée !Une fine équipe passionnée par la Maison Carrée s’est rendu à Saint-Dos, village proche de Sauveterre, pour faire une campagne de photos et découvrir le château d’où était originaire François de Bonasse, gendre de Pedro Sacaze.

En effet, pendant de nombreuses années, on pensait que c’était Pedro Sacaze, riche marchand, qui avait construit la Maison Carrée.
Seul notre regretté Albert Sarrabère disait toujours avec humour : « c’est le gendre, François de Bonasse, capitaine du Roi, qui a construit cette maison avec l’argent du beau-père ! et c’est Marie, sa femme, qui l’a terminée ».

Maison Carrée !Les recherches actuelles montrent qu’il avait bien raison !
François de Béarn-Bonasse, descendant de la famille de Béarn par une branche bâtarde (particularité à noter : en Béarn, les bâtards reconnus ont les mêmes droits que les enfants naturels et portent le nom et les titres de leur père), était seigneur de Saint-Dos (ou Sendos) et de Labastide-Villefranche.

Il était gentilhomme à la cour du Roi, notamment celle de Charles IX et de Marguerite d’Angoulême. Il reconstruisit son château de Saint-Dos en 1565, avant son mariage avec Marie Sacaze, avec une très belle architecture Renaissance.
Ce château est aujourd’hui totalement défiguré.

Partager
Vous êtes ici : ACCUEIL · Histoire / Patrimoine · Actualités