Ville de Nay

nay-patrimoine-01.jpg

Les abbés Dupont de Nay

Mairie de nayC'est une histoire singulière que celle de Dominique, Jean et André Dupont fils de Jean-Baptiste et Marie Dupont. Tous trois prêtres, ils n'eurent de cesse que de se faire muter à Nay leur ville natale afin d'y créer une école primaire, ce qui fut fait dans la maison familiale du quartier Marcadieu. Nous étions en 1856.

En 1860, Marianette Saint-Martin qui faisait office de cuisinière accueillit un vieux mendiant et cinq ans plus tard deux maisons voisines furent achetées pour donner asile aux personnes abandonnées et démunies. L'hospice Saint-Joseph était né, ainsi dénommé en souvenir de Jean-Baptiste Dupont charpentier de son état.

En 1883 la congrégation religieuse des filles de la Croix d'Igon prit l'hospice en charge.
Entre-temps les frères Dupont avaient acheté un terrain sur les hauts de Nay pour y transférer leur école et y construire un collège inauguré le 5 juillet 1887, également placé sous le patronage de Saint-Joseph.

Pour répondre aux besoins croissants un nouvel hospice était nécesaire. Après 4 ans de travaux il ouvrit ses portes au mois d'octobre 1897.

L'enseignement, l'assistance puis la vie religieuse marquèrent l'ouvre des trois frères. En effet, non loin du collège débuta en 1869 la construction d'un monastère destiné aux soeurs Dominicaines résidant à l'époque quartier Saint-Roch. Elles y entrèrent le 10 octobre 1874 et y demeurèrent jusqu'en 1972.

Dominique ( 1827-1897 ), Jean ( 1832-1904 ) et André Dupont ( 1836-1908 ) n'étaient pas fortunés.
Ils trouvèrent en Joséphine Quevreux veuve du riche sculpteur Charles Crozatier remariée avec Amédée Quevreux les bienfaiteurs qui leur permirent de réaliser les projets dont on voit encore la trace vivante de nos jours.

Les hommes

Mairie de nayL'abbé Dominique Dupont
Né le 1er Juin 1827, Dominique Dupont est issu d'une ancienne famille de charpentiers de Nay.
Il est l'aîné d'une nombreuse famille. Élève de l'école primaire de Bétharram, il trouve sa vocation ecclésiastique auprès de Michel Garricoïts, alors que son père le destinait à être architecte.
Il poursuit ses études à St Palais puis au grand séminaire de Bayonne. Il est ordonné prêtre en 1853. Il prend la décision d'acquérir des terrains et de construire un couvent, une école et un hospice.
Il s'occupe de trouver des fonds et gère les relations extérieures.
Dominique Dupont meurt le 11 mai 1897.

L'abbé Jean Dupont
Jean est né le 27 Janvier 1832. Bachelier à la fin des études à St Palais, il est formé à son tour au grand séminaire de Bayonne. Il est ordonné en 1855 Et devient vicaire de la paroisse St Jacques de Pau. Grand pédagogue, il enseigne le français puis le latin à l'école St Joseph.
Le 11 Février 1904, Jean Dupont meurt après avoir succédé à son frère dans la gestion de l'institut St Joseph.

L'abbé André Dupont
André entre dans la vie le 15 Septembre 1836. Il entreprend des études classiques à Bétharram. Il reçoit la prêtrise en 1862. Durant sa vie, il va faire honneur à son père en concevant les plans du couvent, de l'institut St Joseph et de l'hospice. André Dupont meurt le 4 Juillet 1908 après avoir fait front à la tempête déclenchée par la loi de Séparation des Églises et de l'État.

L'œuvre

Mairie de nayEn 1855, Dominique et Jean s'installent aux Mouliérats, leur maison natale où ils fondent une école primaire de garçon. Ils seront rejoints par leur jeune frère André peu de temps après. Jean et André enseignent le latin, le français, le grec, l'anglais, et les mathématiques tandis que Dominique gère l'école.

En 1860, Marianette Saint-Martin, la gouvernante des abbés, recueille un mendiant qui s'était réfugié dans la halle de Nay, et lui offre le gîte et le couvert. Plus tard, l'académie française lui délivrera un prix de vertu.

En 1865, Dominique acquiert 2 maisons attenantes aux Mouliérats qui constituent les premiers locaux de l'hospice St Joseph. 14 pensionnaires y sont hébergés rapidement.

Mairie de nayEn 1868, Dominique acquiert le domaine Palengat où il y construit le couvent des dominicaines. Son frère André se charge de la réalisation architecturale.

En 1874, les dominicaines s'installent dans leur couvent.

En 1885, la première pierre des bâtiments que l'on destine à l'institution St Joseph dans le domaine de Palengat, est posée. André est à nouveau l'architecte.

En 1887, l'institution St Joseph est inaugurée, et les locaux de la maison des Mouliérats sont vidés.

Mairie de nayEn 1892, la maison des Mouliérats reçoit une partie des vieillards de l'hospice. Mais les locaux vétustes ont besoin d'une reconstruction. Cette dernière est devenue possible grâce aux dons de M. et Mme Quévreux, les châtelains de Langladure. André Dupont redevient l'architecte et dirige les travaux.

En 1897, le nouvel hospice est inauguré.

De nos jours, l'oeuvre des 3 frères Dupont continue de rayonner à la fois dans l'éducation, collège St Joseph, dans la spiritualité, monastère St Dominique et dans la charité, maison de retraite St Joseph.

Liens externes
Partager
Vous êtes ici : ACCUEIL · Histoire / Patrimoine · Abbés Dupont